[gallery columns="5" link="file" ids="14211,14221,14231,14241,14251,14261,14271,14281,14291,14301,14311,14321,14341"]

De Cock-Vissenaekens Peter et Barbara

La Bergerie d’Acremont

Ambassadeur
Partagez autour de vous / Um dich herum teilen

Professionnalisme!

Le lien entre l’agriculture et le tourisme, l’agriculture et la culture, l’agriculture et le consommateur

Peter et Barbara pratiquent l’élevage de brebis laitières belges. A partir du lait produit, ils fabriquent des fromages et différents produits laitiers.

Ils accueillent régulièrement des personnes extérieures dans leurs locaux, puisqu’ils disposent d’un gîte à la ferme, qu’ils proposent de la restauration à la ferme, qu’ils organisent des visites, et même des cours de fabrication de fromages fermiers.

Toutes ces activités sont régies par une passion de l’élevage… la sauvegarde de la brebis laitière belge, et ce depuis 1999.

  • Acremont (Bertrix)

Leurs projets

Leur ferme est la réalisation d'un rêve, mais le chemin est encore long... Peter et Barbara aimeraient voir, dans l'avenir, une diminution de la distance entre le consommateur et l'agriculture d’une part, et, d’autre part, un consommateur avec une image réaliste des élevages et du monde agricole en général. Ils rêvent de voir une agriculture très communicative envers le monde des consommateurs. Et, à l’inverse, des consommateurs conscients du pouvoir qu'ils ont, en achetant local. Par ce geste, ils peuvent faire vivre des familles de fermiers et même créer de l'emploi (si plus de gens travaillent dans l'agriculture, le respect pour l'agriculture sera plus grand). Peter et Barbara aimeraient également voir un plus grand respect pour la biodiversité dans l'agriculture. Et ils souhaiteraient que les produits sains soient accessibles à tout le monde, et que les gens avec des petits budgets ne soient pas obligés d'acheter dans les « hard discounts ».

Leurs atouts

Peter et Barbara visent la transparence envers le consommateur, tant concernant l’élevage, que l’alimentation, la fabrication de fromages, … Ils présentent une certaine ouverture envers le monde extérieur à l'agriculture, et font, de la transmission de leur savoir-faire, une priorité. Par ailleurs, ils estiment faire preuve d’une grande persévérance dans la conservation du mouton laitier belge.

Accueil à la ferme

Plus globalement, durant toute l’année 2016 et 2017, Peter et Barbara ont accueilli des touristes, concocté des repas à la ferme à base de leurs produits (fondue, raclette, assiette de fromage, glace), et ouvert les portes de leur gîte à de nombreuses personnes. Leur objectif ? Non seulement montrer les animaux, mais également raconter leur vision sur l’agriculture. Peter et Barbara veulent que les gens repartent avec une image réaliste de l’agriculture d’aujourd’hui (avec ses aspects positifs et ses aspects à améliorer, comme l’accès à la terre, …), une image d’une agriculture qui fait vivre une famille, en leur montrant surtout que leur comportement de consommation peut soutenir l’agriculture. Ainsi, ce sont 7000 visiteurs qui sont accueillis chaque année au sein de la Bergerie d’Acremont, qui est ouverte au public +/- 150 jours par an pour des visites libres, sans réservation. En dehors de ces horaires, des groupes viennent sur réservation. Les groupes, au nombre de 51 en 2016 et de 54 en 2017, ont un profil assez varié : des séniors, des professionnels de l’agriculture, des étudiants, des enfants, des personnes handicapées, … Chaque groupe prend un repas ou bénéficie d’une dégustation des produits. Les touristes dans le gîte peuvent en outre assister aux activités de la ferme. Chaque année, au mois de mai, Peter et Barbara participent au « Weekend de l’artiste et de l’artisan » à Bertrix. Les Bertrigeois et les gens des alentours découvrent les artistes et les artisans de la commune. Cette activité est idéale pour faire découvrir la ferme aux gens locaux. A côté de ces activités « tout public », Peter et Barbara ont également développé une collaboration avec Génération W (www.generationw.be). Dans ce cadre, ils accueillent des élèves de L'Académie Culinaire de Vieusart une fois par an, pour montrer le lien entre l'agriculture et la gastronomie (octobre 2016 et 2017). Les élèves participent à la traite, à la fabrication de fromage, dégustent une fondue et cuisinent avec les produits issus de l’élevage (agneau et fromage).

Participation à des événements et organisation

En juillet 2017, la Bergerie d’Acremont a participé au W Food festival à la Citadelle de Namur. Des démonstrations de fabrication de fromage au feu de bois étaient organisées, avec des dégustations de raclette de brebis, en présence de chefs wallons, pour montrer le lien entre l'agriculture et la gastronomie au grand public. Le 24 septembre 2017, dans le cadre de « Wallonie Gourmande », Peter et Barbara ont également participé à un repas insolite, aux côtés de plusieurs chefs. Ils ont ainsi fait le lien entre le patrimoine vivant (leurs brebis, en voie de disparition) et le patrimoine culturel, puisque deux de leurs fromages sont affinés dans des lieux emblématiques de leur région (Le Bleu de Scailton dans l'Ardoisière de Bertrix et l'Oeillet du Château dans le Château de Bouillon). A ce titre, le 25 avril 2016 était inaugurée la cave du Château de Bouillon.  5 chefs de la province de Luxembourg (Clément Petitjean de La Grappe d’Or à Torgny, Mario Elias du Cor de Chasse à Wéris, Maxime Collard de La Table de Maxime à Our, Julien Lahire du Moulin Hideux à Noirefontaine et Wim Philips de La Ferronnière à Bouillon) avaient dans ce cadre gracieusement cuisiné des bouchées avec « L’œillet du Château » pour les 250 personnes présentes. Toujours au Château de Bouillon, Peter et Barbara ont organisé à deux reprises une « Fête du fromage », qui a attiré 600 personnes en journée, et 120 le samedi soir lors de l’édition 2016. Pour l’occasion, quelques agnelles de leur troupeau pâturaient dans le domaine du château. Durant ces journées, des fabrications de fromage au feu de bois étaient présentées. Et en soirée, une raclette avec le fromage, le gigot et le saucisson fumé de la Bergerie d’Acremont était proposé aux convives, après une balade aux flambeaux. En octobre 2017, un deuxième repas a été organisé, le dimanche midi, pour des cavaliers participant à l’inauguration de « La Route d’Artagnan ». Depuis 2007, et à fortiori en 2016 et 2017 également, Peter et Barbara participent au « Marché des producteurs de la province de Luxembourg », le troisième mercredi de septembre autour de la Place de Luxembourg à Ixelles. Enfin, Peter et Barbara ont participé à la « Journée de l’Artisan » pour la 11ième fois en novembre 2016, à la Foire de Libramont en juillet 2017 avec Julien Lapraille, pour faire une démonstration de fondue au fromage de brebis, et à « Top Chasse » en décembre 2017, concours pour cuisiniers amateurs à Bouillon, également pour faire une démonstration de fondue. Leurs produits, et quelquefois eux-mêmes, sont présents à des marches gourmandes dans la région (Bertrix, Bouillon, Léglise, Framont).

Implication dans des coopératives et des associations

Barbara et Peter adhèrent par ailleurs à plusieurs coopératives ou associations, ce qui leur permet de toucher un public de consommateurs :
  • La Coopérative Réseau Solidairement, dont ils sont membres et fondateurs.
Cette coopérative s'occupe de la distribution des produits d'une trentaine de producteurs vers une trentaine d'épiceries/restaurants et traiteurs, dans le sud de la province de Luxembourg. Cette adhésion leur permet d’atteindre encore plus de consommateurs.
  • Terre-en-vue, dont ils sont membres.
89 de leurs consommateurs, qui ont compris les enjeux liés à l'accès à la terre dans le monde agricole aujourd'hui, ont investi pour acheter un terrain de 4,5ha pour le pâturage des agnelles de la Bergerie d’Acremont. Et le 22 octobre 2017, la « Fête de la Terre », fête annuelle de Terre-en-Vue était organisée dans leur ferme. 130 personnes avaient fait le déplacement. Au programme, il y avait une visite de la ferme, une balade, une conférence sur l’accès à la terre, un concert et deux repas paysans (avec les produits de toutes les fermes de Terre-en-Vue).
  • La Confrérie des Scailtons de Bertrix (Bleu de Scailton) et la Confrérie de la bière Godefroy de Bouillon (Œillet du Château) ont intronisé Peter.
Ces confréries font ainsi la promotion de leurs produits partout où ils vont. Et pour la confrérie des Sossons d'Orvaux, Peter et Barbara produisent un fromage lavé à l'Orval.

Publications

Peter et Barbara ont eu l’honneur de voir 3 livres sorts en 2017 consacrer plusieurs pages à leur ferme et à leur fromagerie :
  • L’Art du fromage, Ann Keymeulen ed. Weyrich
  • Fromages d’artisans en Belgique, Julien Hazard, ed. Racines
  • On the Cheese again, Pascal Fauville, ed. Génération W
Ces livres parlent non seulement de fromages, mais également d’histoire humaine et du lien entre le travail à la ferme et la qualité du produit.

Un rôle d’ambassadeur envers le monde agricole et les professionnels

De nombreux stagiaires sont accueillis chaque année à la Bergerie d’Acremont, en vue d’une transmission de savoir, principalement des jeunes, avec un projet de diversification dans la ferme familiale ou des jeunes non issus du milieu agricole, avec un projet d’installation. Ces stagiaires viennent du monde entier. En 2017, un groupe de futurs éleveurs, venus d’un centre de formation dans les Vosges, a également été accueilli. Peter, "Maître-fromager" diplômé en Suisse, donne depuis 10 ans des cours de fabrication de fromages fermiers en collaboration avec la FUGEA. Plus de 200 participants sont déjà passés. Outre la dispense de cours, Peter visite également les projets des futurs fromagers, à leur demande et bénévolement, pour leur donner des conseils. Après la clôture des cours, il reste également disponible pour aider les nouveaux fromagers à régler divers petits problèmes. En 2016 et en 2017, 4 groupes ont suivi les cours, pour un total de 28 élèves en 2016 une trentaine en 2017. La Bergerie d’Acremont est également membre du GIE Fromage au Lait Cru. Dans ce cadre, Peter et Barbara ont organisé, en collaboration avec Le Parc Naturel de Gaume, une conférence sur le Lait Cru. Quatre scientifiques français avaient été invités (Marie-Christine Montel, chercheuse, Directrice à l’INRA d’Aurillac, Antoine Bérodier, consultant expert en techniques fromagères,  Cécile Laithier, chercheuse et chef de projet à l’Institut de l’Elevage (IDELE) et Valérie Michel, Responsable des Pole Sanitaire et Pole Microbiologie Laitière chez ACTALIA). Enfin, des fermiers du monde entier viennent visiter la bergerie pour voir leur façon de travailler. En 2017, un chef d’exploitation (Daniel Buda, député européen), sa fromagère, et un fromager indépendant de Roumanie ont été accueillis, de même que des représentants d’une ferme coopérative du village « Hudaki » en Ukraine. Et début 2017, Nima Sayyah, vétérinaire et éleveur iranien est venu une semaine à la bergerie pour voir la façon de travailler de Peter et Barbara.